Presse


En réaction à l'article paru dans Voix du Jura du 2 août 2018 et qui avait pour titre : " Projet de parc éolien Jura Nord" 

 

nous donnons notre point de vue :

De quoi s'agit-il en fait  ?

Par l'intermédiaire de Lendosphère, Velocita met sur le marché un emprunt limité de 200.000 € et racole 250 épargnants en les alléchant avec des bons de caisse à 2 ans à un taux intéressant, en l'occurrence 7%. Parler d' "emprunt participatif" est un abus de langage puisqu'il ne s'agit pas du tout de proposer des actions du futur parc, et même pas de proposer d'en financer la construction.

Il s'agit en fait d'une grossière opération de communication destinée à donner un semblant de respectabilité au projet. Car la presse locale  - et sans doute la presse régionale - ne manqueront pas de se faire l'écho de cette "participation citoyenne" ( un peu intéressée quand même...). Ce faisant, Velocita se verra gratifiée de plusieurs articles vantant les charmes de l'éolien populaire et accepté par tous. Quelle belle publicité ... et gratuite par dessus le marché, de la part d'une presse complaisante au point de se faire abuser par ce mirage de "participation".

 Cela vaut bien quelques débours. Au demeurant très modestes, puisque Velocita n'aura payé en finale que les intérêts des 200.000 € empruntés, soit 14.000 €, plus la commission de Lendosphère, qui se sucre au passage de quelques % (6.000 €?).  Comparés au montant global de l'investissement - qui est de l'ordre de 36 millions d'€ - un budget de pub de quelques 20.000 € ne représente que 0,06 % du montant du projet, c'est à dire rien du tout ! La presse locale rate sans nul doute de belles recettes de publicité payante ... qu'elle n'hésite d'ailleurs pas à proposer aux opposants au projet quand ils veulent insérer quelques lignes. Quand on aime, on ne réfléchit pas.

Quant à l'affectation de cet emprunt - participer aux études d'ingéniérie - qui peut croire à ce bobard ridicule? Les études d'ingéniérie sont faites depuis longtemps.

La maison Velocita a une spécialité: revendre illico les parcs éoliens qu'elle construit. Lorsque la compagnie revend un parc comme Rougement -Vaîte (29 éoliennes) à un fonds de pension canadien et à un énergéticien chinois, c'est par millions qu'elle engrange les bénéfices.
Alors,  qui peut croire que Velocita manque d'argent pour payer ses ingénieurs ?
Personne !


François de Rugy préfère le soleil à l'éolien pour un appel d'offres expérimental de 200 MW - 7 novembre 2018 à lire dans "L'Usine Nouvelle"


Chronique d'un suicide collectif  - mai 2018 -
Jean-Pierre Riou
"Quand le Sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"
http://lemontchampot.blogspot.com/2018/05/chronique-dun-suicide-collectif.html#comment-


Demain sera vertigineux

 

"Arrêtons cette transition énergétique "
Par Monsieur Laurent Alexandre, chirurgien, énarque, entrepreneur

Télécharger
Demain sera vertigineux-.pdf
Document Adobe Acrobat 43.9 KB

Dans le même ordre d'idées, et pour aller plus loin, une analyse de Monsieur Jacques Piéltin, ingénieur électrotechnicien à la retraite, sur les émissions de CO2.

Télécharger
Les émissions de CO2.pdf
Document Adobe Acrobat 59.7 KB

L'éolien industriel et les abeilles ne vont pas bien ensemble


Démantèlement éolien - juin 2017 -
Le retour d'expérience allemand
http://lemontchampot.blogspot.com/search/label/d%C3%A9mant%C3%A8lement


Assemblée générale, mars 2016 : Patrimoine et environnements sont défendus avec ferveur

Photos : Gérard Daguet


Pique-Nique
Août 2015

Nous avons réuni nos adhérents, pour un pique-nique, dans le parc du château, ce dimanche.

Nous savons bien que l'avenir est aux énergies renouvelables, mais le projet doit être bien pensé et adapté au territoire.

Nous avons dans nos villages un patrimoine exceptionnel, une campagne et des paysages superbes. Les habitants en sont fiers et souhaitent le préserver des nuisances d'un parc éolien prévu dans le Val des Anges.


France 3 - Juillet 2015                                        Les éoliennes ne sont pas les bienvenues

Sermange, commune Eco-citoyenne

Photo : Gérard Daguet

France 3 est venu à Sermange faire un reportage, le 31 juillet 2015, avec une interview de Claude Dole de l'Association des Amis du Patrimoine et de l'environnement de Sermange, Gérome Fassenet, président de la communauté de communes Jura Nord et de Jean-Pierre Laurent, président d'Opales Energies Nouvelles.