Actualités


Manifestation régionale le 25 mars 2017

Reportage de France 3 sur la manifestation organisée par le Collectif ACBFC dans les rues de Besançon

La Voix du Jura - Août 2016

Le Doubs, premier département éolien en 2018

Vélocita, promoteur du projet de Sermange, ambitionne de couvrir la Franche Comté d'éoliennes. Pour le Doubs, c'est bien parti avec l'installation de 54 éoliennes de 170 mètres sur les sites de Rougemont et Vaite en 2016-2017. Espérons que le Jura saura mieux résister aux sirènes de ces compagnies financières internationales attirées par les aides publiques. Lire l'article du Figaro

Protection du patrimoine historique

Saint-Jean-d’Angély Charente-Maritime – Patrimoine UNESCO
Saint-Jean-d’Angély Charente-Maritime – Patrimoine UNESCO

Le sénateur du Jura Gilbert Barbier avait proposé un amendement prévoyant de demander l’autorisation des architectes des Bâtiments de France pour pouvoir implanter des éoliennes dans un périmètre de 10 km autour d’un monument historique. Voté par le Sénat, cet amendement a malheureusement été rejeté par l'Assemblée nationale le 23 mars 2016.

Les promoteurs éoliens pourront donc continuer à défigurer notre patrimoine en toute légalité, mais la prise de conscience grandit et la contestation aussi ! Une pétition est en ligne pour protester contre cette décision.

Vent tourbillonnant sur les projets de parc éolien du Haut-Doubs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un parc éolien est envisagé à Arçon et Maisons-du-Bois-Lièvremont. La première réunion publique, jeudi dernier, a été très agitée. Le projet de la Vrine, lui, n'avance plus.

LE PREMIER CONTACT FUT « ANIMÉ », c’est le moins que l’on puisse écrire. Venues présenter les esquisses du projet éolien envisagé sur les communes d’Arçon et Maisons-du-Bois-Lièvremont, les deux salariés de Engie (ex-GDF-Suez) ont eu du fil à retordre.

Face à elles, jeudi dernier, une centaine de personnes avaient fait le déplacement. Les farouches opposants à l’éolien, qui ne sont d’ailleurs pas forcément des habitants des deux villages, n’ont pas hésité à donner de la voix, tel Jacques Bobillier, président de l’association de protection des sommets du Haut-Doubs. Ses camarades de l’association de défense de l’environnement du Val d’Usiers (Adevu), créée contre le projet voisin de Goux, Bians et Vuillecin, l’ont imité gaiement.

Une méfiance partagée par le maire de Maisons-du-Bois-Lièvremont elle-même, Colette Jacquet, qui outre l’aspect paysager, pointe du doigt « la rentabilité discutable de cette énergie intermittente ». Lire la suite sur l'Est Républicain

Gilbert Barbier fait souffler un vent de panique sur le lobby éolien

Le sénateur Les Républicains du Jura souhaite interdire l’implantation d’éoliennes à moins de 10 km d’un monument historique.

Avis de tempête dans le secteur éolien. En cause l’adoption au Sénat à la mi-février d’un amendement au projet de loi sur « la liberté de création, l’architecture et le patrimoine » interdisant à l’avenir les implantations à moins de 10 kilomètres d’un monument historique sans avis conforme de l’architecte des bâtiments de France. Parmi les instigateurs de ce texte, Gilbert Barbier, le sénateur Les Républicains du Jura. « Les éoliennes ont un impact visuel négatif sur les paysages, justifie l’ancien maire de Dole. Or ce sont ces paysages qui font l’attractivité touristique sans équivalent de la France. Je souhaite qu’on arrête le développement anarchique de l’éolien dans notre pays pour éviter d’en arriver à ce que j’ai vu en voyageant en Hollande ou dans le nord de l’Allemagne où les paysages ont été totalement sacrifiés. » Lire la suite sur le Progrès

L'association Le Vent Tourne parle des éoliennes sur France Bleu Besançon

Forum des auditeurs de France Bleu Besançon, avril 2015.

 

Jean-Louis Babouot, porte-parole de l'association Le Vent Tourne, parle des éoliennes en Franche-Comté, où une quinzaine de projets ont été lancés. D'ici cinq ans, environ 75 éoliennes pourraient être installées dans le Doubs, dans le Jura et en Haute-Saône. Mais c'est sans compter avec les opposants, qui refusent tout net les projets sur des territoires peu ventés, avec un fort patrimoine paysager et historique.